UE 8 Mémoire


Sandrine Berroir, Maître de conférences en aménagement, Université Paris-Diderot

Chaque étudiant doit rédiger un mémoire sous la direction de son tuteur. Il s’agit d’une réflexion relative au sujet de l’expérience professionnelle et d’un exposé des résultats du travail d’étude et de  conseil réalisé dans la structure d’accueil. La note de mémoire est arrêtée à l’issue de la soutenance du mémoire devant un jury composé de trois membres dont le tuteur et le maître d’apprentissage.

Le mémoire n’est pas un rapport de stage, qui consisterait à présenter la structure d’accueil et le contenu des missions qui ont été confiées à l’étudiant durant son stage. Il n’est pas non plus la reproduction in extenso d’un travail réalisé durant la période d’apprentissage dans le cadre des missions confiées à l’étudiant. Le mémoire est un travail d’ordre universitaire. Il traite d’une question formulée clairement, argumentée et justifiée théoriquement, pratiquement et méthodologiquement. Le mémoire doit témoigner de l’intérêt des apports des réflexions méthodologiques et théoriques pour le traitement de questions concrètes relevant de la mission confiée à l’apprenti.e. Par ce travail, l’étudiant.e doit adopter une attitude analytique et critique, s’attacher à l’analyse du système des acteurs, de leurs positions, de leurs relations et de leurs stratégies…Le mémoire doit permettre de replacer les missions effectuées dans la perspective de questionnements plus généraux, en rapport avec le travail effectué. Il doit permettre d’analyser les missions effectuées, les méthodes mises en œuvre, les résultats obtenus, les préconisations proposées. Il doit aussi permettre à l’étudiant d’interroger les connaissances, les savoir-faire acquis, en mettant en perspective les enseignements suivis durant l’année de formation et l’expérience professionnelle réalisée dans le cadre du contrat d’apprentissage.

Références bibliographiques :

BERTHIER Nicole, 2010, Les techniques d’enquête. Méthode et exercices corrigés, Armand Colin, Paris, 254 p.

– BLANCHET Alain, GOTMAN Anne, 2010, L’enquête et ses méthodes : l’entretien, Armand Colin, Paris, 128 p.

– DE SINGLY François, 2012, L’enquête et ses méthodes : le questionnaire, Armand Colin, Paris, 128 p.

PERETZ Henri, 2004, Les méthodes en sociologie. L’observation, Repères, La Découverte, Paris, 123 p.

– GUIBERT Joël, JUMEL Guy, 2001, Méthodologie des pratiques de terrain en sciences humaines et sociales, Armand Colin, Paris, 216 p.